Plafond suspendu

Le plafond suspendu permet d’abaisser la hauteur d’une pièce, pour masquer un ancien plafond endommagé, limiter l’espace à chauffer, ou encore pour créer des différences de hauteurs entre les pièces. Découvrez les avantages du plafond suspendu ainsi que des détails sur sa pose et son prix.

 

Qu’est-ce qu’un plafond suspendu ?

Le plafond suspendu est un type de faux plafond qui, comme son nom l’indique, est suspendu à l’ancien plafond à l’aide de suspentes et de rails. Le plafond suspendu est généralement composé de plaques de plâtre, ou gyproc, qui sont fixées sur l’armature métallique formée par ces rails.

Ce type de plafond est idéal en rénovation : il permet de masquer un ancien plafond, qui est peut-être endommagé ou défraîchi, tout en rabaissant la hauteur du plafond de la pièce. Cela permet de créer un espace plus intime et plus facile à chauffer. De plus, on peut utiliser l’espace entre l’ancien plafond et le faux plafond (appelé le plénum) pour y poser un isolant thermique ou acoustique, ou pour y faire passer des câbles électriques.

Au niveau de la décoration, le plafond suspendu est également intéressant : on peut encastrer des luminaires, comme des spots LED par exemple, dans le plafond. On peut également créer des plafonds dans styles modernes et originaux.

 

Caractéristiques

Le plafond suspendu présente de nombreux avantages :

  • Idéal pour la rénovation
  • Installation très rapide
  • Peut être placé à n’importe quelle hauteur
  • Relativement bon marché
  • Flexibilité : facile à modifier et réparer
  • Esthétique, s’adapte à tous les styles d’habitats

 

plafond suspendu

 

Pose d’un plafond suspendu

Voici un aperçu du déroulement de la pose d’un plafond suspendu :

 

1. Mesurer

Premièrement, il faut mesurer la pièce pour déterminer précisément où les suspentes seront fixées. À partir de ces mesures, vous pourrez calculer la quantité de rails et de plaques de plâtre dont vous aurez besoin.

 

2. Tracer le plafond suspendu

À l’aide d’un crayon, il faut tracer l’espace occupé par le plafond suspendu. Attention à bien prendre en compte l’épaisseur des plaques.

 

3. Fixer les suspentes

Les suspentes sont vissées dans les poutres de l’ancien plafond.

 

4. Monter les rails

Fixez les rails aux suspentes pour créer l’armature métallique du plafond suspendu.

 

5. Poser les plaques de plâtre

Enfin, vous pouvez fixer les plaques de plâtre à l’armature.

 

Combien coûte un plafond suspendu ?

Le prix d’un plafond suspendu varie bien évidemment en fonction de la superficie du plafond, du matériel de fixation utilisé et de la finition. En général, vous pouvez compter entre 15 et 40 € du mètre carré si vous faites poser un plafond suspendu par un professionnel.

Si vous envisagez des options supplémentaires, comme des spots lumineux encastré ou un plafond avec différents niveaux, sachez que cela fera grimper le prix.

Même chose si vous décidez d’isoler entre l’ancien plafond et le nouveau, mais il s’agit alors d’un investissement qui vous apportera plus de confort thermique et/ou acoustique.